Pour que l’Assemblée des Nations-Unies déclare l'année 2017 : « Année internationale de la coparentalité ».

  • Par jm2p
  • Le 15/10/2016
  • Commentaires (0)

2017, année internationale de la coparentalité ?

Vous pouvez y contribuer... Déjà plus de 7000 signatures... Il en faut bien plus encore...

Suite à la résolution adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies étant intitulée « Un monde digne des enfants » (S-27/2, du 10 mai 2002) et qui reconnaît la responsabilité partagée des parents pour ce qui est d'éduquer et d'élever les enfants, et l'importance de mettre tout en œuvre pour veiller à ce que les pères, comme les mères aient la possibilité de participer à la vie de leurs enfants,

Suite aux conventions européennes et internationales qui reconnaissent le droit à la Famille, le droit à l'enfant séparé de ses deux parents ou de l'un d'eux d'entretenir régulièrement des relations personnelles et des contacts directs avec ses deux parents,… (Droits de l’Homme – Droits de l’Enfant) :

Il apparaît essentiel de mettre en œuvre :

Une année internationale pour sensibiliser l'opinion publique et l'ensemble des élus de toutes les nations sur l'importance du rôle de chacun des deux parents - qu'ils soient ensemble, séparés ou divorcés - auprès de leur(s) enfant(s).

Une année afin de créer des lieux de rencontre afin d'imaginer des solutions pour favoriser et surtout valoriser l'engagement de chaque parent auprès de leur(s) enfant(s),

Une année pour repenser à une plus grande équité (notamment dans le partage du temps parental) entre les deux parents en cas de séparation / divorce, dans le plus grand intérêt de l'enfant, l’enfant ayant besoin de ses DEUX parents.

Une année afin de reconnaître le rôle prépondérant de chaque parent et célébrer l'engagement de chacun auprès de leur(s) enfant(s).

Une année pour se rappeler que chaque enfant à DEUX parents uniques - un père et une mère (*) - qui ont les mêmes droits et les mêmes responsabilités afin de lui offrir les meilleures conditions de vie possibles, lui donner de l'affection, lui apporter aide et protection, l’écarter de toute forme de maltraitance (Y compris de l’aliénation parentale reconnue comme étant une maltraitance psychologique sévère par de nombreux psychiatres, pédopsychiatres, psychologues et autres professionnels à travers le monde), de toute exploitation et de discrimination, lui donner une éducation, favoriser l’épanouissement de sa personnalité, lui transmettre des valeurs et respecter son patrimoine, autant maternel que paternel.

Dans cette perspective, indépendamment des couleurs politiques, sociales ou religieuses, qu'on soit papa, maman, grand-mère ou grand-père, ou simplement citoyen attaché aux droits des personnes, nous demandons à l'Assemblée des Nations-Unies de déclarer l'année 2017 : Année internationale de la coparentalité.

Pour contribuer à cette légitime requête, n’hésitez pas à vous connecter directement sur le lien ci-dessous :

https://www.change.org/p/2017-ann%C3%A9e-internationale-de-la-coparentalit%C3%A9-international-year-of-co-parenting

afin de vous associer à cette demande, de la signer et de la diffuser, autant que possible, autour de vous, afin que cette pétition puisse être adressée aux membres de l’Assemblée Générale des Nations Unies, avec autant de signatures que possible. Merci.

 

(*) : C’est un constat d’ordre général (Appelé concept de « famille nucléaire » comprenant un père, une mère et les enfants), amené à présent à des variations avec l’homoparentalité reconnue (biologiques, psychologiques ou légales).

Thuxf7h6v8

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×