O.M.S. : La CIM-11 est parue aux Etats-Unis le 18 juin 2018.

  • Par jm2p
  • Le 09/07/2018
  • Commentaires (0)

Pour les professionnels, il apparaît à partir de ce jour que même si l’aliénation parentale n'est pas formellement incluse en tant que telle dans la liste des maladies, elle est dorénavant incluse dans l'index des termes se rattachant à la CIM-11 (ICD-11 en anglais) sous le code « QE52.0 » se rapportant aux pathologies relatives au problème de relation "parent-enfant". Malgré tout, un grand pas est franchi !

 

Capture cim 11 final bisOms 1

L'éminent psychiatre et Professeur, William BERNET, du Département de psychiatrie de l'Université  de Médecine Vanderbilt à Nashville, Tennessee (Etats Unis) a travaillé auprès des instances se rapportant à la CIM-11, mais également auprès des celles du DSM-5 (Diagnostic and Statistical Manual = Manuel Américain de Définition et de Classification des maladies et troubles psychiatriques, le DSM-5 pour être précis, étant paru le 18 mai 2013). Il est également Président du « Parental Alienation Study Group, Inc. » (Abréviation : PASG) - Groupe d'étude sur l'aliénation parentale -, organisme international sans but lucratif qui compte environ 300 professionnels de la santé mentale et des professionnels du droit en provenance d'une quarantaine de pays a déclaré au cours de l'été 2018, suite à la publication de la CIM-11 par l’O.M.S. : 

 

« La CIM-11 inclut l'aliénation parentale. De nombreux membres du PASG ont contribué à cette reconnaissance. POUR LA PREMIÈRE FOIS, le terme « aliénation parentale » est effectivement inclus dans la nouvelle classification. L'aliénation parentale n'est pas un diagnostic distinct de la CIM-11, mais elle est considérée comme un synonyme ou comme un indice du diagnostic précis, intitulé « problème de relation parent-enfant » (Ayant pour référence : QE52.0). La version de la CIM-11 est disponible gratuitement sur Internet à l'adresse https://icd.who.int/  L’aliénation parentale figure dans l’index de la CIM-11.

Les termes «aliénation parentale» (parental alienation) et «exclusion parentale» (parental estrangement) sont clairement reconnus puisqu’ils  figurent dans l'Index de la série de trois volumes de la CIM 11.

Les deux termes amènent le lecteur à poser le diagnostic de problème de relation entre le parent et l'enfant (celui qui s’occupe de l’enfant et l’enfant : “index terms” for caregiver-child relationship problem) , ce que le personnel en charge de la classification a bien confirmé. Nous savions depuis toujours que l'aliénation parentale ne serait pas un diagnostic distinct, mais qu’elle est considérée et qu’elle est assurément affiliée comme étant un autre terme pour décrire le problème de la relation parent-enfant. L'aliénation parentale est donc dans la CIM-11 et reconnaît cette réalité. »

 

Ap
 

Ajouter un commentaire