OPERATION DU 25 AVRIL 2013 - 2014

JEUDI 25 AVRIL 2013 - VENDREDI 25 AVRIL 2014 :

    

Le JEUDI 25 AVRIL 2013  puis le VENDREDI 25 AVRIL 2014 furent, comme chaque année, célébrés la journée mondiale contre l’aliénation parentale (Egalement appelée dans certains pays francophones, la journée internationale pour la sauvegarde du lien parental), un problème particulièrement sérieux, une maltraitance psychologique grave infligée à l’enfant ou à l’adolescent, un traumatisme à vie dont ils doivent être absolument protégés.

L’aliénation parentale est un processus grave qui consiste à programmer un enfant ou un adolescent afin qu’il se mette petit à petit à rejeter puis à haïr aveuglément l’un de ses deux parents et ensuite collatéralement les autres membres familiaux du parent aliéné sans que cela ne soit justifié.

Ainsi, par le mensonge, la calomnie et la manipulation renouvelés sans relâche, l’un des deux parents s’approprie mentalement l’enfant ou l’adolescent, un abus émotionnel gravissime et destructeur, une maltraitance psychologique, qui peuvent entraîner des répercussions psychologiques et peuvent engendrer des problèmes psychiatriques pour le restant de leur vie. 

 

Dans un nombre croissant d'états : en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, (pays auxquels la Cour Européenne des Droits de l’Homme s’est associée par plusieurs jugements) au Brésil, la justice prend ce fléau très au sérieux et a décidé qu’un parent reconnu comme parent aliénant devait être sanctionné. La France commence à prendre conscience de ces drames engendrés par l’aliénation parentale et quelques Tribunaux de Grande Instance ont déjà abondé dans ce sens, tout comme la Cour Européenne des Droits de l’Homme ayant puni les Etats n’ayant pas pris en compte les méfaits de l’aliénation parentale.

 

L'association, alors appelée "J'aime ma Maman et mon Papa" qui a été rebaptisée fin 2014 "J'aime mes 2 Parents" était là, à Lille, le 25 avril, sur la Grand-Place, lors de cette journée internationale, afin de faire connaître et de dénoncer les méfaits de l’aliénation parentale et faire savoir que :

 

 1. Tout enfant a le droit d’avoir son papa et sa maman, et ces liens doivent être protégés de manière assurée et équilibrée.

 

2. Que l’aliénation parentale soit reconnue dans toute l’Europe, sans exception, et ailleurs, et qu’elle soit reconnue comme délit dans le cadre légal et que la justice mette en place une loi interdisant les dérives sources de ce phénomène, une loi qui puisse permettre de condamner un parent ou un fonctionnaire aliénant, selon la gravité du délit (Ce qui a été fait,par exemple, au Brésil en 2010).

 

3. Faire reconnaître les points (1) et (2) dans les problèmes à caractères nationaux tout comme pour les affaires binationales. Nous vivons depuis trop longtemps dans des sociétés civiles qui, finalement, favorisent le kidnapping parental et la manipulation d’enfant.

 

4. Concernant les droits de visite non respectés, ou les rapts parentaux, afin de faire appliquer les conventions et les lois, nous demandons une justice rapide, car il n’est pas normal qu’un juge indifférent mette des années pour rendre une décision ou pour la faire appliquer.

 

« La justice n'est digne de ce nom que si elle est capable de permettre la mise en application des décisions qu'elle prend ». (Maître Marie-Noëlle Schindler, Avocate au Barreau de Lille)

 

5. Enfin, il apparaît important de faire intégrer ce phénomène grave d’emprise ou de syndrome d’aliénation parentale dans la classification du manuel des critères diagnostiques et des recherches statistiques de troubles mentaux spécifiques (Appelé le DSM-5), afin d’éviter les abus de certains pays (Par exemple : L’Islande et le Japon) qui viennent même jusqu’à renier la journée mondiale contre l’aliénation parentale.

 

Nous espérons que vous ferez de votre mieux pour nous aider à faire connaître cette inhumaine réalité en cas d’aliénation parentale subie, à commencer par les enfants ou adolescents victimes, en premier lieu, de ce grave phénomène d’emprise, puis par leur entourage familial soudainement exclu, sans la moindre raison valable…

 Nous espérons que vous ferez de votre mieux pour nous aider à dénoncer les méfaits de l’aliénation parentale et nous permettre de vaincre un jour enfin l'aliénation parentale, pour que nous tous, les millions de parents et d’enfants, nous puissions vivre dans des états où nos droits à notre culture, à notre identité humaine et à nos familles puissent être reconnus et pour que nous n'ayons plus à vivre cette épreuve inhumaine dans l'avenir . 

 

POUR MÉMOIRE :

 

 

Article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme : « Toute personne a droit au respect de sa vie familiale ».

Article 9 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant : « Les États parties respectent le droit de l'enfant séparé de ses deux parents ou de l'un d'eux d'entretenir régulière-ment des relations personnelles et des contacts directs avec ses deux parents ».

Article 18 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant : « Les États parties s'emploient de leur mieux à assurer la reconnaissance du principe selon lequel les deux parents ont une responsabilité commune pour ce qui est d'élever l'enfant et d'assurer son développement ».

Article 371-4 du Code Civil français : « L’enfant a le droit d’entretenir des relations personnelles avec ses ascendants ».

Article 372 du Code Civil français : « Le père et la mère exercent en commun l’autorité parentale. »

Article 373-2 du Code Civil français : « La séparation des parents est sans incidence sur les règles de dévolution de l’exercice de l’autorité parentale. Chacun des père et mère doit maintenir des relations personnelles avec l’enfant et respecter les liens de celui-ci avec l’autre parent »

 

 

Enfant aux droits bafoués

AFFICHES DE L'OPERATION 2013 et 2014 :

Affiche finale asso 25 04 2013
Affiche asso pour 25 04 2014

Le 25 avril: Journée internationale contre l’aliénation parentale.

L’aliénation parentale est un sujet de plus en plus d’actualité en matière familiale ; ce processus qui consiste donc pour un des parents à "s’approprier" mentalement le ou les enfants (le plus souvent après une séparation) a pour but pour l’un des parents de provoquer l’exclusion de l’autre parent (et par extension de toute sa branche familiale). Le parent aliénant met ainsi tout en oeuvre pour contrôler et générer chez son/ses propre(s) enfant(s) un "fonctionnement mental orienté", fondé notamment sur la calomnie, le mensonge, ce qui se révèle immanquablement déstabilisant et destructeur pour l’enfant(s) victime(s) d’aliénation parentale, en mettant notamment son bien-être, son équilibre, sa construction identitaire, ses repères familiaux, et donc son avenir... en sérieux péril. L’aliénation parentale est bel et bien un crime et constitue ainsi une maltraitance psychologique indéniable.

 

Le 25 avril est la journée internationale contre l’aliénation parentale : Les associations d’Europe et d’Amérique, participent à cette journée, pour faire connaître ce phénomène, pour aider à le faire reconnaître, et rechercher des solutions de prévention, d’action et de remédiation dans l’intérêt des enfants victimes de l’un de leurs parents.

 

 

April 25: International Day against parental alienation.


Parental alienation is a topic increasingly topical in family matters, a process which is for a parent to "own" mentally the child or children (usually after separation) permitting a parent to cause the exclusion of the other parent (and by extension the entire family branch of the excluded parent). The alienating parent puts every effort and all possible energy to control mentally the child or children in a "mental functioning oriented", based in particular on the slander; libel and lies, which is invariably revealed destabilizing and destructive to the child/children, puttingt in deep danger the well-being, the balance , the identity construction, the family marks, and therefore the future of the child/children victim(s) of the parental alienation. Parental alienation is absolutely a crime and thus an undeniable psychological abuse.


April 25 is the international day against parental alienation: Associations of America and Europe participate in this event to publicize this, to help them to recognize and seek solutions to prevention, remedial action and in the interests of children victims of one of their parents.

 

Apa violence

 

Img 20171210 0001Img 20171210 0002

Dsc01964
Dsc01979
Dsc03468
Dsc03442
Dsc03448
Dsc03464

Interviews sur Grand-Lille TV - 25 avril 2014.

La Voix du Nord et Nord Eclair, le 26 avril 2014

La voix du nord ok 26 04 2014

Distribution des tracts :

Tract 2 scan
Tract 1 25 04

Pour cette année 2013 puis pour celle de 2014, nous avons souhaité dépasser les frontières en nous associant à la distribution de tracts et un affichage, tant à Lille qu'à Reykjavik (ISLANDE), afin de développer la sensibilisation auprès du public face à l'aliénation parentale et ses terribles conséquences. 

 

Dsc01981Affichage face au Parlement d'Islande.

 

EN FRANCE COMME AILLEURS, NE LAISSONS PAS DE TELS ABUS ET DE TELLES VIOLENCES PSYCHOLOGIQUES SE DÉVELOPPER ! 

 

Ap

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau